Vous êtes ici:  francaise > Vol Moteur > Ancien Vol Moteur > No 337

 LE NUMERO 337 3/2014  Mars

 

achetez le 337

 Plein écran Féérie aérienne

Starter Toute l’actualité de l’ULM.

Contact multiaxes Parrot, se poser partout !
Cette machine a créé le buzz au dernier salon AERO. Rarement un nouveau venu n’avait attiré autant d’attention ! Le Parrot de Marc Ingegno est un surprise insolite dans le monde de l’ULM multiaxes. en plus

Contact autogire Niki, le renouveau
Vol Moteur s’est rendu en Bulgarie chez le constructeur Niki, au siège de l’entreprise pour découvrir leur nouvel autogire après trois ans de travail afin de faire évoluer leur machine. Nous avons découvert un autogire plus moderne et plus rationnel.

Expo Sebring 2014, petite manif, gros effets
Vol Moteur s’est rendu à Sebring aux USA. Ce n’est pas une grande manifestation mais elle y a apporté son flot de nouveautés et de confirmations. Compte rendu.

Moteur 120 ch dans un 912 UL
L’idée d’augmenter la puissance d’un bloc moteur quatre temps pour l’ULM n’est pas nouvelle. On y parvient très facilement en ajoutant un compresseur ou un turbocompresseur. Marc Ingegno est un de ces préparateurs qui a relevé le défi de transformer le 912 UL, en le faisant passer à 120 ch. Démonstration. en savoir plus

Destination La base ULM de Fréjus
Vous voulez aller sur la Côte en ULM ? Vous ne trouverez pas mieux située que la base LF8352 - implantée administrativement sur la commune de Saint-Aygulf, mais en fait plus proche de Fréjus. La base est gérée par Jean-Michel Tosello, qui a délégué les questions aéronautiques à Hervé Schrepfer, patron de l’école ULM Flying Safari. en savoit plus

Pilotage Angles α et 2 α
Savez-vous visualiser les angles α et 2 α et les exploiter à bon escient ? La question est loin d’être académique, elle peut même s’avérer cruciale en cas de panne moteur. 

Navigation au Pays des Vampires 
Dominique Cervo a organisé en mai 2013 un raid en Roumanie pour une trentaine de machines toutes classes (au moins celles qui ne volent pas complètement au gré du vent). Voici la première partie de cette aventure.

 

 Qui veut façonner l’avenir doit avoir le courage d’abandonner les méthodes traditionnelles

 

Le Parrot est capable de se poser à peu près n’importe où. Ici, dans le lit d’une rivière avec de beaux et gros cailloux.

contact multiaxes

Parrot

Se poser partout !

rarement un nouveau venu n’avait attiré autant d’attention ! Le parrot de Marc ingegno est une surprise insolite dans le monde de l’ULM multiaxes. son bloc moteur, un rotax 912 avec turbocompresseur offre de belles caractéristiques.

Moineau ?

Plutôt perroquet, comme son nom l’indique (parrot en anglais). Avec cette machine, son concepteur Marc Ingegno a créé le buzz au dernier salon AERO. Cette aile haute en configuration tandem a certes des coloris vifs, mais le public s’est intéressé aux solutions techniques originales qu’il propose. L’une d’entre elles et la plu importante est sans aucun doute le train d’atterrissage principal. Complètement inhabituel en ULM…

Le Niki dans son ensemble. La poutre arrière est très brisée pour dégager le passage de l’hélice. Notez la dérive avec ses trois plans dont l’horizontal passant dans l’axe de l’hélice.

Contact Autogire

NIKI

Le renouveau

 Il y a quatre ans, venu de Bulgarie, le premier autogire de ce pays prenait l’air. Qu’est devenue cette machine ? Niki, son constructeur, a-t-il réussi à continuer son développement ? pour le savoir, Vol Moteur s’est rendu en Bulgarie au siège de l’entreprise pour constater de visu les avancées réalisées. Nous avons également profité de notre visite pour tester le dernier venu.....

 

 


Sebring c’est aussi cette « chose ». Une piscine pour enfants ? Non, une plate-forme volante réalisée par un designer américain. Motorisation bimoteur et succès discutable.

EXPO Sebring
Petite manif
Gros effets

Sebring n’est pas à première vue la plus grande manifestation du moment, certes. À comparer avec le Sun’n Fun ou Airventure, Sebring fait pale figure. Pourtant, du côté des LSA, cette manifestation amenait son flot de nouveautés et de confirmations. Vol Moteur y était. 

Sebring 2014

Le Van’s RV 12 est sans conteste l’attraction du salon. Ce LSA est maintenant disponible en prêt à voler. L’intérêt dépassait les attentes du constructeur. www.vansaircraft.com
comme les grands, ce chariot Evolution sans mât est remorqué pour être placé sur le parking. Le « remorqueur » est l’oeuvre du constructeur de ce pendulaire. www.evolutiontrikes.com
Il se déroule sur le lac Jackson juste à côté de l’expo. Cette année était intéressante avec la présence de l’EDRA Super Petrel, qui est également LSA aux US. www.edraaeronautica.com.br
Tecnam a montré son P92 Sea Sky avec ses flotteurs réalisés, eux aussi, en aluminium. www.tecnam.com
Le nouvel amphibie de Vickers Aircraft, Nouvelle-Zélande, n’était pas exposé, mais l’importateur US de la machine en a fait une grande publicité. vickersaircraft.com
L’importateur américain de chez AutoGyro s’amuse également sur l’eau. La machine se transforme d’une surface à l’autre grâce à ses roues escamotables. www.auto-gyro.com
également nouveau dans les airs et sur l’eau, l’ATOL. Cette machine combine une construction mixte bois et composite. à Sebring, on ne pouvait y voir que les plans. Présentation officielle à l’AERO 2014 en Allemagne. www.atol.fi
Le Panther : en LSA ou kit, mono ou biplace. www.flywithspa.com
Le moteur Viking est toujours présent sur le marché des blocs aux USA. vikingaircraftengines.com
Wing X Pro pour les iPad intègre de nombreux capteurs pour le vol, la nav ou la météo. www.hiltonsoftware.com
Gros plan sur le collecteur et le pot d’échappement 4 en 1.

En savoir + Moteur

120 ch dans un 912 UL

depuis deux ans, plusieurs fabricants se sont spécialisés dans la production de nouveaux moteurs uLM ou dans la préparation de ceux existants. Marc ingegno est un de ces préparateurs qui dopent le 912 UL, le faisant passer à 120 ch. Le prix de son kit est également intéressant : 40 ch de plus pour 3 600 euros.

Destination

Entre Cannes et St-Trop’

La base ULM de Fréjus

À peu près à mi-chemin entre Cannes et Saint-Tropez, la base ULM de Fréjus constitue le point de départ idéal pour découvrir depuis les airs ces hauts-lieux de la Côte d’Azur.

SITUATION

Vous voulez aller sur la Côte en ULM ? Vous ne trouverez pas mieux située que la base LF8352 – implantée administrativement sur la commune de Saint-Aygulf, mais en fait plus proche de Fréjus. Plus à l’est, jusqu’à la frontière italienne, les seules plates-formes aéronautiques sont les aéroports de Cannes et de Nice, où bien évidemment vous ne pourrez poser les roues de votre ULM. Vers l’ouest, le premier terrain praticable est l’aérodrome de Cuers, non loin de Toulon. Les puristes vous diront que ce n’est plus la Côte d’Azur. Idem pour le terrain de Fayence, au nord de Fréjus, séparé de la bande côtière par une première barrière montagneuse. La base est gérée par Jean-Michel Tosello, qui a délégué les questions aéronautiques à Hervé Schrepfer, patron de l’école ULM Flying Safari. Cette dernière, installée depuis plus de 10 ans sur le terrain, dispose de trois Savannah pour l’instruction. C’est Hervé qu’il faut appeler si vous désirez vous rendre par les airs sur la base de Fréjus.

Terrain (LF8352)

Coordonnées : n 43° 25’ 24” e 6° 41’ 54”

Altitude : 15 ft (5 m)

La base offre une piste en herbe de 550 m orientée 12-30. Après un contact radio en auto information sur...

 

Figure 1 – VOL Plané En partant d’un point précis, et à une hauteur déterminée, mettez-vous en descente en plané et observez où se trouve le point d’aboutissement de votre trajectoire.
Figure 2 et 2 bis– ANGLEα ; Repassez au-dessus du point initial à la même hauteur, d’abord suivant la même direction, puis perpendiculairement, de manière à repérer l’angle α; vers l’avant et par le travers.
Figure 3 – ANGLE 2α Repassez au-dessus du point initial, cette fois à une hauteur double, pour repérer l’angle 2α par le travers.
Figure 4 – TOUR DE PISTE En maintenant la piste sous un angle 2α par le travers en vent arrière, vous pourrez rejoindre la piste en vol plané en cas de panne moteur.

PAGES ULM + Pilotage

Angles α et 2α

Jusqu’où pourrez-vous planer en cas de panne moteur ?

"La panne moteur est une éventualité que tout pilote d’ULM doit être prêt à affronter à tout moment. Vous devez en tenir compte lorsque vous choisissez vos trajectoires, notamment à basse altitude, ou au-dessu de terrains inhospitaliers : où vous poserez-vous si le moteur s’arrête ?"

Vous avez sans doute déjà entendu parler des angles α et 2α. Mais savezvous les visualiser et les exploiter à bon escient ? La question est loin d’être académique, elle peut même s’avérer cruciale en cas de panne moteur." 

Sécurité –  Stress – Angle 

Exercice – Repères – Tour de piste 

Géométrie – En cas de panne – En pratique

Voici Riegersburg qui est une commune autrichienne du district de Feldbach en Styrie.
La petite base ULM roumaine de Siria.

 

Au Pays des

Vampires

1re partie

non, il ne s’agit pas d’un lâche abandon de la catégorie Ulm pour une compromission avec l’ultra lourd chasseur de Havilland du même nom ou d’un remake du film de polansky mais bien d’un raid au pays de Vlad III dit l’empaleur, avatar bien réel du comte dracula qui sévit contre les ottomans au XVe siècle. entre espèces volantes, on doit pouvoir s’entendre…

 

Qui veut façonner l’avenir doit avoir le courage d’abandonner les méthodes traditionnelles

Les choses avérées doivent être traitées avec respect mais, avec la connaissance et l’évolution, les choses du passé peuvent parfois être bouleversées. La tradition a une chance de survivre, mais seulement si elle n’est pas contestée par quelque chose de nouveau. Dans cette optique, notre défi était de définir un nouvel  hélicoptère.
Le résultat nous enthousiasme, le Volocopter vient de réaliser son vol inaugural et promet de modifier l’avenir de l’aviation. Le Volocopter est un produit complètement nouveau. Dans le segment de l’hélicoptère à moins de 500 kg, il permet une nouvelle façon de voler combinée avec de nouvelles applications.
À l’heure actuelle, leurs potentiels n’ont d’ailleurs pas pu être évalués. Sa plus grande nouveauté, à notre sens, est celle concernant la sécurité. D’abord la sécurité « technique » grâce à nos concepts, mais surtout la sécurité dans les phases d’apprentissage qui seront, dans un futur proche, rapides et sans danger.
Le pilotage et le contrôle du Volocopter sont faciles. Nos systèmes embarqués évitent automatiquement toutes manoeuvres dangereuses. Surtout, nous avons voulu une machine stable, stable d’elle-même. Les pilotes d’hélicoptère le savent, une machine traditionnelle est loin d’être facile à piloter.
Grâce à ses capteurs et à ses logiciels intelligents, le Volocopter assistera le pilotage.
Notre but n’est pas d’aseptiser le vol, mais de le rendre simplement plus facile et moins délicat. Ce n’est pas un secret, la plupart des accidents d’hélicoptère sont liés aux comportements des pilotes.
Autre caractéristique unique, le Volocopter combine 18 rotors en fibre de carbone  xtrêmement légers dont le profil des hélices est breveté. Nous avons également développé en interne nos propres moteurs électriques. Contrairement aux hélicoptères conventionnels, aucun changement de pas n’est nécessaire, ni cyclique, ni collectif.
Par conséquent, les seules pièces du Volocopter soumises à l’usure mécanique sont les roulements à billes des 18 moteurs électriques…
Bien sûr, en terrain exigu, la machine pourra décoller et atterrir à la verticale. Tout reposera sur la vitesse de rotation des moteurs et des hélices.

1 - Notre leitmotiv pour la construction du Volocopter est de disposer avec cette machine de l’un des appareils les plus sûrs de sa catégorie. La redondance des dispositifs et l’assistance au pilotage nous permettront d’atteindre ce but. Cela signifie qu’en cas de défaillance d’un des composants, l’hélicoptère sera capable de continuer à voler et atterrir en toute sécurité.

2 - Éviter les accidents inhérents aux erreurs de pilotage. Le pilote détermine la direction du vol à condition que la sécurité du vol soit respectée. En cas d’erreur manifeste, l’ordinateur reprendra la main immédiatement et évitera l’incident ou l’accident.

3 - Le système de commande de vol n’est pas basé sur un Fly-by-wire conventionnel mais sur un système indépendant de 20 capteurs à partir desquels les décisions de l’ordinateur sont prises. Un pilote seul à bord peut donc mener à bien son vol, sa navigation et gérer la météo sereinement grâce à l’assistance de la machine.

4 - L’alimentation électrique est également redondante. Les 18 moteurs sont alimentés par six blocs de batteries. Ce dispositif évoluera, car il ne concerne que le proto actuel.

5 - Dans le système présent, très peu de pièces mécaniques sont en mouvement. Cela constitue un grand pas en avant vers la simplification des hélicoptères.

6 - Enfin, un parachute de secours prendra place sur le Volocopter au même titre que de très nombreux ULM.

Dans la prochaine décennie à venir, le Volocopter trouvera probablement sa place au sein de l’aviation de loisir. Dans les 20 à 30 ans, il sera à coup sûr un moyen de transport banalisé comme l’est la voiture. Il permettra même peut-être de désengorger certaines mégapoles comme Sao Polo par exemple. Chaque toit d’immeuble est une aire d’atterrissage potentielle. Sa propulsion électrique et autonome sera également un atout dans un monde de plus en plus pollué. Son pilotage est déjà simple et sécurisant, lui ouvrant les portes du grand public sans le limiter, comme c’est le cas aujourd’hui, à une élite. Son prix devrait être celui d’une berline de classe moyenne...

L’ULM Féérie aérienne Contact Pierre Blidon blidon.pierre@free.fr

Le passage du Gois en bas,3 000 pieds.
Domme e Dordogne, à 1 000 pieds.
Phare de Cordouan à marée basse, 1 500 pieds.
e-Flight-Expo Vol Moteur Free Flight Index Flying Pages Flüges Magazin Flügel Index Aircraft Scout WIDOLA Paramoteur Parapente EAA Flying Pages - Online Shop