Vous êtes ici:  francaise > Vol Moteur > Ancien Vol Moteur > E-Flight en Vol Moteur

RX 1 E. Rui Xiang en Vol Moteur 347

Vous souhaitez en savoir plus ? Commandez votre magazine !

Achetez Vol Moteur 347

E-flight en Vol Moteur 344

Pipistrel WATTsUP L'electrique pertinent


A Blois, Pipistrel a officiellement lance sa machine electrique. L'appareil, sur la base de l'Alpha Trainer, est revolutionnaire a plus d'un titre.

lirez

ordrez Vol Moteur 344

e flight in Volmoteur 341

 

Sunseeker duo

Prototyp pour l'avenir

voir

 

En Vol Moteur 336
 New York-Paris sans CO2, c’est pour juin 2015

Le premier vol transatlantique sans empreinte carbone pourrait se faire à bord de L’Eraole, un avion propulsé grâce à l’énergie solaire et à un carburant à base… d’algues vertes. On le connaissait navigateur, Raphaël Dinelli est aussi un innovateur de génie qui s’est mis en tête de traverser l’Atlantique dans un avion propulsé uniquement grâce à l’énergie solaire et aux micro-algues.

www.fondationoceanvital.com/Raphael-Dinelli

 

L’écran de contrôle multifonctions affiche différents paramètres : voltage, intensité, température du moteur, du contrôleur...

TEST ULM multi-axes

eSpyder GWI

La fée électricité

Grand fut notre plaisir de voir évoluer à Blois la nouvelle mouture de l’eSpyder ! Cet ULM a vraiment tout pour plaire : en plus d’être monoplace, il est léger et ne consomme pas une goutte d’essence.. Magie ? Oui, celle de la fée électricité !

RECONNU

L’eSpyder est une évolution intelligente et pertinente de l’ULM des années quatre-vingt. Une sorte de mariage réussi entre le rétro et le modernisme. Une technique que l’on retrouve d’ailleurs dans le monde de l’auto, de la moto et de la mode en général ! Souvenez-vous, c’est en 1982, qu’un certain Tom Peghiny a dessiné le Spyder. Un ULM qui s’est quand même vend à plus de 10 00 exemplaires. C’est sur l’une de ces cellules passablement modifiée pour être électrisée qu’est né le concept de l’eSpyder.
Tian Yu, le chef de chez Yuneec a pris cette décision en 2009 lors du salon AERO.

eSpyder GWI

Le moteur et tous les éléments en général sont fournis par la société Yuneec. Le moteur est un modèle 24 kW (31 ch) dont la version actuelle est limitée à 20 kW. Le contrôleur prend place sous le capot composite implanté juste derrière.
Le pilotage se fait par le biais d’un minimanche latéral qui dégage l’espace de la cabine et facilite l’installation... à condition de passer par le côté gauche.
L’eSpyder fait le plein ! Le chargeur a besoin de 2 à 3 heures pour recharger à 100 % les batteries sur une simple prise 220 volts.
Le siège léger et souple ne possède pas de réglage, ni en inclinaison, ni en longueur.
Un parachute pyrotechnique est fixé sur la 1 partie arrière de la cellule.
L’eSpyder était présent au dernier salon de Blois. Présenté en statique, il a également effectué de nombreux vols de présentation.
Dix-huit moteurs électriques et autant d’hélices. On ne parle plus d’hélicoptère mais de multicoptère dans le cas du VC200.
Un système informatique redondant assure la sécurité et la stabilité de la machine en cas de défaillance de l’un des moteurs

e-volo VC200

3-2-1 décollage !

Le futuriste Volocopter a quitté le sol, pour la première fois, le 17 novembre dernier : un grand moment !

 

L’envol

Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une véritable révolution dans le monde du domaine de l’air. Le Volocopter VC200 est une machine inédite à bien des égards. Son mode de propulsion électrique fait appel à 18 moteurs équipés chacun…..

 


Un joli petit oiseau électrique proposé à 39 990 euros complet.
L’eSpyder utilise moteur-contrôleur- batteries de chez Yuneec.

E-flight-expo en Vol Moteur 332

G W I / Y u n e e c

L e f u t u r, c ’ e s t ma i n t e n a n t !

Le vol électrique en ULM nous revient par la société Green Wing Internationnal que nous connaissions avant sous le nom de

Yuneec. Il s’agit en fait d’une entité à part entière gérant la partie des avions-ULM électriques. Au catalogue, le eSpyder, un remarquable monoplace qui a volé tout le week-end sur le salon de Blois. Pour réaliser les nombreuses photos de ce dossier de Blois, je suis chaque année autorisé à me placer au milieu des pistes ... et des commissaires. Cela permet de nombreux gros plans et surtout de nous isoler du brouhaha du salon et d’écouter les ULM évoluer.

La palme du silence revient au eSpyder électrique quasiment inaudible dès la montée initiale. Les bases ULM en conflit avec leur voisinage pour des raisons de bruit peuvent trouver là une vraie alternative.

J’entends déjà de nombreux pilotes râler en criant haut et fort : « Ouais, mais c’est un monoplace ! ». C’est la faible masse et les bonnes performances qui lui permettent justement d’afficher une heure d’autonomie et plus ou moins trente minutes de réserve supplémentaire selon la vitesse de croisière adoptée. À noter qu’il s’agit du premier multiaxes électrique au monde à recevoir la certification DULV (février 2013). Côté dépenses, il faut tabler sur un coût de 3 euros de « carburant » par heure de vol.

Les batteries Lithium (75 volts - 13 Kwh) se rechargent en trois heures sur une simple prise électrique. La puissance délivrée par le Yuneec PowerDrive 24 est de 32 ch, largement de quoi emmener les 186 kg de la machine et son pilote. Tablons sur 1,9 m/s de taux de montée.

Commercialement parlant, l’eSpyder est assemblé aux US et est vendu 39 990 euros complet avec batteries, chargeur, contrôleur ... Pour les centres de formations et les adeptes du tour de piste silencieux, GreenWing International devrait également commercialiser d’ici un an le fameux biplace électrique E430 conçu initialement par Yuneec, dont on a beaucoup parlé en 2009 et 2010, jusqu’à ce qu’un accident vienne mettre un terme tragique à la carrière du premier prototype.

L’avenir est aujourd’hui beaucoup plus radieux avec le lancement réussi de l’eSpyder et la commercialisation dès à présent de ce modèle qui ouvrira, nous l’espérons, la voie de la motorisation électrique dans l’ULM

Contact

http ://greenwing.aero

info@greenwing.aero

VOL MOTEUR 331

Yuneec devient Greenwing

Création récente de la société GreenWing International (GWI), implantée en Californie (Upland) qui se concentre à la production et la commercialisation d’aéronefs électriques motorisés par des GMP signés Yuneec. GWI et Yuneec annoncent commercialiser dès à présent le monoplace eSpyder. Viendra par la suite le biplace e430 encore en développement. GreenWing International sera présent à Blois.

greenwing.aero

info@greenwing.aero

e-Flight-Expo Vol Moteur Free Flight Index Flying Pages Flüges Magazin Flügel Index Aircraft Scout WIDOLA Paramoteur Parapente EAA Flying Pages - Online Shop