Vous êtes ici:  francaise > Vol Moteur > Ancien Vol Moteur > no 329

 

LE NUMERO 329 EN KIOSQUE Juillet 2013

achetez le 329

Salon Avant-première E-Fan au Bourget 

Test multi-axes Legend 540, ULM à la mode Cessna ?
Avec son look de petit Cessna, le Legend ne laisse personne indifférent. Il faut dire que cette silhouette est connue du monde entier. Celle d’un bestseller. Mais la ressemblance ne s’arrête d’ailleurs pas là.

Navigation Mach 7
Voici en avant-première la prise en main du nouveau logiciel d’aide à la navigation Mach 7. Présenté à l’ocassion du salon du Bourget le 21 juin dernier, celui-ci se destine à de nombreuses activités aériennes dont l’ULM.

Technique ULM remorqueurs, ça plane pour eux !
Nous avons passé une journée sur l’aérodrome de la Salmagne pour comprendre comment fonctionne le remorquage avec un Ulm! En plaine ou en montagne, le planeur a dans la majorité des cas besoin d’un système pour décoller : treuil, avion, motorisation auxiliaire... et maintenant ULM.

Compétition Championnat de France, la compet’ vue de l’intérieur
Du 4 au 12 mai derniers s’est tenue cette grande compétition sur la magnifique base ULM de Mondreville. Une particularité a vu le jour cette année avec la séparation des classes paramoteurs et classics. Ainsi les deux événements ont pu se dérouler sur le même site, permettant aussi à certains compétiteurs de participer aux 2 championnats.

Salon ULM Vannes : expérience à renouveler !
Le pari n’était pas gagné d’avance ! Organiser un salon ULM n’est pas une mince affaire dans un climat économique tendu, une administration tatillonne et une météo très capricieuse… Pourtant, Philippe Mériglier et toute son équipe ont réussi à nous concocter une sacrée belle manifestation qui aura demandé un an et demi de préparation.

Destination Marcel, Hélène et Gajoubert
Blotti aux confins du Poitou et du Limousin, dans un cadre qui n’est pas sans rappeler un paysage de Corot, l’aérodrome de Gajoubert peut être un lieu de vie pour de nouveaux ruraux cherchant calme et convivialité.

Pilotage Dernier virage : gare au décrochage !
Le décrochage en dernier virage, lors de la prise d’axe, est l’une des principales causes d’accident grave en aviation légère. Comprendre le phénomène et savoir le prévenir est essentiel pour assurer la sécurité des vols.

Aventure En vol de la Californie au Québec
Thierry Barbier s’engage maintenant de la Guyane au Canada, en traversant les États-Unis de la Californie au Québec avec Claude Cordelle puis son fils Malik comme copilotes successifs.

petite vue en 329

 

 

TEST ULM multi-axes

LEGEND 540

L’ULM à la mode Cessna ?

La société tchèque Aeropilot a dévoilé cette machine pour la première fois au salon AERO en 2011. Avec son look de petit Cessna, le Legend ne laissa personne indifférent. Il faut dire que cette silhouette est connue du monde entier. Celle d’un best-seller. Mais la ressemblance ne s’arrête d’ailleurs pas là. 

TECHNIQUE Remorquage

ULM REMORQUEURS

Ça plane pour eux !

En cette saison estivale, la pratique du planeur bat son plein dans l’hexagone. En plaine ou en montagne, le planeur a dans la majorité des cas besoin d’un système pour décoller : treuil, avion, motorisation auxiliaire... et maintenant ULM. Nous avons passé une journée sur l’aérodrome de la Salmagne pour comprendre comment fonctionne le remorquage avec un ULM !

NAVIGATION Logiciel

MACH 7

Navigation à grande vitesse

Voici en avant-première la prise en main du nouveau logiciel d’aide à la navigation Mach 7. Présenté à l’ocassion du salon du Bourget le 21 juin dernier, celui-ci se destine à de nombreuses activités aériennes dont l’ULM.

Découverte.

Jean-Michel Serre.

COMPÉTITION Championnat

CHAMPIONNAT DE FRANCE 2013

La compet’ vue de l’intérieur !

Du 4 au 12 mai derniers s’est tenue cette grande compétition sur la magnifique base ULM de Mondreville. Une particularité a vu le jour cette année avec la séparation des classes paramoteurs et classics. Ainsi les deux événements ont pu se dérouler sur le même site tout en éliminant les interférences entre les deux catégories et permettant aussi à certains compétiteurs de participer aux 2 championnats.

SALON ULM Vannes

EXPÉRIENCE à RENOUVELER !

Le pari n’était pas gagné d’avance ! Organiser un salon ULM n’est pas une mince affaire dans un climat économique tendu, une administration tatillonne et une météo très capricieuse… Pourtant, Philippe Mériglier et toute son équipe ont réussi à nous concocter une sacrée belle manifestation qui aura demandé un an et demi de préparation. Récit.

Patrouille italienne avec ces deux Pro.Mecc, le Sparviero et le Freccia
Transport VIP pour Jack Krine
Dedalo au montage de son monoplace.
un kit de générateurs de vortex
Les trois piliers de la patrouille et de l’entreprise DKL ! Cette société distribue les Ikarus C42 et C52
Renzo Grelloni nous présente la nouvelle évolution
Le centre ULM Les Noyers était venu en force avec trois Savannah ICP
Emmanuel Laurent, lui aussi avait fait le voyage avec un Eurostar et un Bristell XL8.
Les hélices Peszke
Flymap,
Bruno Bouron de CBB ULM continue de faire évoluer ses chariots
RandKar a amené la dernière version du moteur D-Motor LF-26.
Skyleader 200.
l’Alpha Trainer de Pipistrel
DTA
www.breizh-sensations.fr, www.flyinparis.net

SALON DU BOURGET

E-Fan, l’avion léger électrique par EADS

On se souvient du Cricri électrique quadrimoteur construit et expérimenté à Royan par la société ACS, Aero Composite Saintonge. Le projet avait pu être mené à terme grâce au soutien d’une filiale d’EADS, Innovation Works, chargée d’explorer concrètement des technologies innovantes dans le domaine aéronautique. Ce premier projet arrivé à son terme, son animateur, Didier Esteyne a récidivé avec cette fois un biplace bimoteur toujours électrique.

L’E-Fan a été construit dans les 8 mois qui ont précédé le salon du Bourget où il était exposé en bonne place devinez où : au pavillon EADS.

Cette fois, ce démonstrateur a bénéficié d’un soutien complet, aussi bien logistique que financier, ce qui explique en partie la vitesse de construction du prototype. Le complément d’explication tient dans le long murissement préalable dont il a bénéficié puisque dans les cartons depuis près de cinq ans.Construit tout en composite carbone, c’est un tandem propulsé par deux fans électriques à pas variable. Les moteurs de 30 kW chacun viennent de chez les Tchèques de Rotex Electrics, les contrôleurs de chez MGM Compro et les 120 éléments lithium polymères de chez Kokam. Les deux groupes propulseurs sont totalement indépendants pour des raisons de sécurité et de facilité électronique. Chacun d’eux est piloté par un E-Fadec qui gère la tension et le pas afin de minimiser en permanence la consommation. Les circuits de puissance ne pénètrent pas dans l’habitacle. Il faut dire qu’avec 250 V et du carbone partout, l’équipage ne doit pas être mis au courant ! Seuls les circuits de commandes et d’accessoires le traversent avec une tension de 24 V.

Les vieux de la vieille de l’ULM auront peut-être reconnu la forme de l’avant de l’appareil qui provient du canard biplace Onyx. Ce choix a permis d’accélérer la construction, mais la version suivante devrait avoir une forme maison pour mieux loger les deux occupants.

Pour le reste, c’est du 100 % original. La voilure en W comprend deux plans rectangulaires permettant la fabrication avec un seul moule. Elle est terminée par des bords marginaux à la Dornier. Les Apex trapézoïdaux contiennent chacun 60 éléments de batteries répartis en 7 packs. Leurs dièdres négatifs permettent d’attaquer le fuselage avec un angle supérieur à 90° et de se passer ainsi de raccord Karman. Le revêtement monolithique est tenu par des nervures klegecell montées avec un pas serré. L’empennage en T permet d’éviter le souffle des turbines. Une version à empennages en U genre avion d’assaut A 10pourrait être montée si les essais en vol le nécessitent.

La roue principale du train monotrace est entraînée électriquement.

Elle permet non seulement le taxiage, mais le roulage jusqu’à 60 km/h pendant le décollage avant d’être relayée par les turbines. Des balancines placées au droit des cassures du W de l’aile tiennent l’assiette transversale au sol. Elles sont placées très en arrière pour compenser le centrage à vide de l’appareil qui autrement basculerait sur la queue. Elles devraient se rétracter au moment du décollage quand on coupe la propulsion sol. Le reste du train est bien entendu également rétractable. Comme son prédécesseur, le démonstrateur est équipé d’un système retransmettant intégralement au sol les données moteurs, batteries et vol. Cela permet de libérer le pilote de cette tâche qui s’était avérée très contraignante lors des premiers vols du Cricri.

Au final, l’appareil est très complexe bien que la documentation distribuée au salon le qualifie de « démonstrateur technologique d’un avionécole tout électrique... de l’aviation générale ». Bien entendu une grande partie de la gestion des systèmes sera automatique, cependant on voit mal l’appareil en école de début dans les aéro-clubs.

En revanche, cette complexité permet l’étude de quantité de solutions au moindre coût en raison de la taille de l’appareil. C’est d’ailleurs la stratégie d’EADS Innovation Works qui privilégie, tout au moins pour le défrichement, cette méthode plutôt que la « panzer stratégie » utilisé par certains autres groupes.

Par Philippe Tisserant, photos de l’auteur

Envergure 9,50 m

Poids à vide 378 kg

Poids en charge 550 kg

Motorisations 2 x 30 kW

Batteries 120 élements 40 Ah 0,9 kg Kokam

Vitesse de décollage 110 km/h

Vitesse de croisière 160 km/h

Vitesse max 220 k

MARCEL, HÉLÈNE et GAJOUBERT

Une histoire à 3

Blotti aux confins du Poitou et du Limousin, dans un cadre qui n’est pas sans rappeler un paysage de Corot, l’aérodrome de Gajoubert peut être un lieu de vie pour de nouveaux ruraux cherchant calme et convivialité

PAGES ULM + Pilotage

DERNIER VIRAGE

Gare au DÉCROCHAGE !

Le décrochage en dernier virage, lors de la prise d’axe, est l’une des principales causes d’accident grave en aviation légère. Comprendre le phénomène et savoir le prévenir est essentiel pour assurer la sécurité des vols.

COULEURS

de la TERRE

En vol de la Californie au Québec

Thierry Barbier s’engage maintenant de la Guyane au Canada, en traversant les Etats-Unis de la Californie au Québec avec Claude Cordelle puis son fils Malik comme copilotes successifs.

Sur les côtés du Grand Canyo.
Sur le côté nord du Grand Canyon,
Un des milliers de lacs entourés de marécages, au nord du Québec.

Festival de Vannes, la fortune a souri aux audacieux !

Bons vols cet été, en étant attentifs et surtout… pleins de bon sens !

Dominique Méreuze

Président de la FFPLUM

e-Flight-Expo Vol Moteur Free Flight Index Flying Pages Flüges Magazin Flügel Index Aircraft Scout WIDOLA Paramoteur Parapente EAA Flying Pages - Online Shop